Skip to content
27, boul. Desjardins Ouest Sainte-Thérèse (Québec) J7E 1E3

Journée nationale des centres de femmes

COMMUNIQUÉ | Pour diffusion immédiate

Journée nationale des centres de femmes
Mardi 1er octobre 2019
« Le travail invisible »

SAINTE-THÉRÈSE, le 1er Octobre 2019 – Le Centre Rayons de femmes Thérèse-De Blainville (CRF) tiendra sa journée « Portes ouvertes » dans le cadre de La Journée nationale des centres de femmes du Québec, sous le thème : «  Le travail invisible et la charge mentale, ça nous colle à la peau! ».

La présidente, madame Assunta Sarappa, les membres du conseil d’administration et l’équipe des travailleuses, vous invitent à cette journée de DÉCOUVERTE DE VOTRE CENTRE qui se déroulera le 1er octobre prochain au Centre Rayons de femmes, au 27, boulevard Desjardins Ouest, Sainte-Thérèse, à partir de 11 h 00.

QU’EST-CE QUE LE TRAVAIL INVISIBLE?

Le travail invisible désigne le travail qui n’est pas officiellement reconnu comme tel et qui n’est pas comptabilisé dans la création de richesse au sein d’un pays.

C’est le travail des femmes au foyer mais aussi celui des proches aidant .e. s, des bénévoles, des mères et des grands-mères qui travaillent et assument une part des tâches ménagères et de l’organisation familiale, des femmes qui s’impliquent sans salaire dans la compagnie de leur conjoint et dans leur communauté etc.

C’est également la charge mentale qui découle de tout ce travail porté par les femmes et qui pèse lourd sur leurs épaules et leur santé.

D’OÙ VIENT LE TRAVAIL INVISIBLE?

Avant les années 70, avec une exception pendant la deuxième guerre mondiale, la division sexuelle du travail réservait le travail rémunéré aux hommes alors que les femmes se chargeaient de la sphère domestique et du travail non-rémunéré qui lui est lié.

Sauf que, peu à peu, avec la révolution tranquille, les femmes ont rejoint le marché du travail. Nous, les femmes, sommes maintenant la moitié de la force de travail du Québec!

Le hic? Nous, les femmes, CONSTATONS que nous assurons encore une plus grande part du travail invisible qui continue de nous incomber «  naturellement », héritage de la division sexuelle du travail, c’est-à-dire la hiérarchisation des tâches, basées sur une dichotomie des compétences et des espaces; aux femmes le domaine privé et les occupations nécessitant des qualités affectives; aux hommes la théorisation et le rationnel.

Cette journée nationale des centres de femmes est un moment privilégié de rencontres et d’échanges et s’adresse à toutes et à tous. C’est un événement public, gratuit et mixte.   

 

AU PROGRAMME :

11 h 00 : ACCUEIL
11 H 30 : CONFÉRENCE DE PRESSE
Mot de la présidente du Centre Rayons de femmes : Assunta Sarappa
Présentation : « Le travail invisible » Danielle Bellange, travailleuse
Période de questions
12 H 15 : LUNCH
13 H 15 : ATELIER INTERACTIF AVEC L’ÉQUIPE DES TRAVAILLEUSES DU CRF 

Le Centre Rayons de femmes Thérèse-De Blainville est un organisme communautaire créé par les femmes et qui œuvre pour les femmes depuis 24 ans. Il offre aux femmes un milieu de vie et d’action pour briser leur isolement. Il est dédié à la condition de vie des femmes, leur santé et leurs droits. Les femmes y trouvent gratuitement : services, intervention individuelle, soutien, accueil, ateliers, écoute, aide, accompagnement, support, références, rencontres thématiques, actions citoyennes, défense des droits. Il est membre du regroupement national des centres de femmes l’R.

– 30 –

Source :  Danielle Bellange https://crdf.ca/dita-dating/

Scroll To Top